Le refuge des Espuguettes
>>
Accueil
>
A Pied
>
Le refuge des Espuguettes
Gavarnie-Gèdre

Le refuge des Espuguettes

Flore
Point de vue et paysages
Refuge
Moyen
4h
9,3km
+775m
-775m
Aller-retour
PR
Embarquer cet élément afin d'y avoir accès hors connexion

Une montée savoureuse entre forêt et estives vers le refuge des Espuguettes, halte incontournable en plein cirque de Gavarnie.

 

 

La randonnée vers le refuge des Espuguettes offre assurément une très belle expérience de randonnée en montagne. Certes, la montée initiale dans la forêt reste un peu âpre, mais il suffira de prendre pied sur les prés fleuris des estives de Pailla pour oublier toute notion d'effort. Quel plaisir de marcher au milieu des iris et des troupeaux, d'arpenter ces pâturages les poumons emplis d'air vivifiant et les yeux stupéfaits par la brèche de Roland. Et si vous profitiez du refuge pour vivre une soirée féérique en montagne ?

 


Les 6 patrimoines à découvrir
Histoire

Le Pyrénéisme

Le terme "Pyrénéisme" a été inventé par Henri Béraldi en 1898, qui le définit comme une approche intellectuelle de la montagne, alliant le sensible au sportif. Essentiellement littéraire, outre les notions sportives applicables à l'alpinisme, il recouvre selon Raymond d'Espouy, "quelque chose de plus secret, de plus pur, de moins spectaculaire et moins intéressé, mais plus profond et plus durable".
lire la suite
Flore

La carline

La Carline acaule est une plante vivace aux capitules argentés qui se referment par temps humide ou pluvieux. Le qualificatif « acaule » signifie que le capitule ne possède pas de tige apparente, reposant directement sur la rosette ses feuilles. Ces-dernières sont épineuses et légèrement velues au revers. Chaque plante porte un seul capitule mesurant jusqu’à 10 centimètres de diamètre. La carline acaule pousse surtout dans les régions de collines et montagnes jusqu’à 1500 mètres environ sur sol souvent calcaire.
lire la suite
Flore

Le chénopode

Le chénopode est une plante dressée mesurant de 30 à 200 cm de haut. Sa tige érigée, dure, ramifiée est souvent striée de rouge en fin d'été. Ses racines traçantes et superficielles s'étalent en étoile plus d'un mètre autour de la tige. Ses feuilles sont très variables, losangées à lancéolées, pointues, dentées et farineuses sur le revers, plus ou moins en forme de « patte d’oie ».
lire la suite
Flore

L'aconit napel

L’aconit napel est une grande plante herbacée pouvant atteindre 1,5 m de hauteur. La tige, dressées, glabre, cylindrique, robuste, porte en son sommet un épi de fleurs. Cette plante pousse dans les lieux humides marécageux, les sols riches en engrais, les chemins et les rives de cours d’eau, ainsi que dans les régions montagneuses et alpines en dessous de 1800 mètres. Toutes les parties de cette plante sont extrêmement toxiques.
lire la suite
Flore

L'iris des Pyrénées

L’Iris des Pyrénées est une des plus belles espèces de la flore pyrénéenne. Plante vivace à bulbe, de taille moyenne (30-70 cm), elle porte deux fleurs de grande taille, bleu violacé vif au sommet de la tige. Cette espèce est caractéristique des pelouses bien exposées, ensoleillées et rocailleurs, au niveau subalpin et montagnard, jusqu’à 2300 mètres d’altitude. Elle est endémique des Pyrénées et des Monts Cantabriques.
lire la suite
Flore

La gentiane acaule

La gentiane acaule est une plante herbacée avec de grandes fleurs qui apparaissent de mai à juin. Plante vivace alpine tapissante de petites dimensions, son feuillage lustré vert moyen, en rosette basale laisse jaillir de très courtes tiges avec de grandes fleurs dressées, en forme de trompette, d’un sublime bleu intense, ponctué de vert à l’intérieur de la corolle. La gentiane acaule pousse entre 1400 et 3000 mètres d'altitude.
lire la suite

Description

Depuis l'Office de Tourisme de Gavarnie (1365 m), monter dans le village par la rue principale. Après la Maison du Parc national, tourner à gauche pour avancer au milieu des auberges et boutiques, puis avancer sur la voie goudronnée en face. Au niveau du camping « La Bergerie », emprunter le pont à gauche pour marcher désormais sur l'autre rive du gave. Remonter ainsi le torrent sur environ 500 m.

1 – Entre un parc à bétail et un bâtiment (panneau), tourner à gauche sur un nouveau chemin empierré, vite relayé par le sentier menant au refuge des Espuguettes. Après avoir longé le ruisseau d'Alans, suivre les nombreux lacets du sentier pour s'élever sur ce versant boisé. Vers 1600 m, le sentier traverse maintenant à droite vers le ravin du ruisseau de Pailla.

2 – En lisière de forêt, parvenir ainsi à une intersection de sentiers (1740 m) : laisser à droite le sentier boisé de la corniche pour continuer à gauche, à découvert, sur le sentier du refuge des Espuguettes (panneau). Un peu plus haut (1782 m), laisser à droite le sentier d'accès à la cabane de Pailla et garder à gauche le sentier linéaire dans l'herbe. Il bifurque bientôt à gauche (ruisselet) et grimpe sur un léger ressaut.

3 – Intersection sur un plateau herbeux (1800 m) : continuer avec le sentier peu pentu en face (ignorer le sentier de droite, trop raide). 250 m plus loin, bifurquer cette fois à droite sur le sentier balisé, pour entreprendre une longue traversée ascendante avec le refuge en point de mire. Point de vue sans cesse élargi sur le cirque de Gavarnie.

4 – Refuge des Espuguettes (2020 m). Restauration et nuitées possibles.

Le retour s'effectue par le même itinéraire.

 

Variantes :

  • Si l'on dort au refuge, l'ascension du Piméné le lendemain matin est fortement recommandable (randonneurs expérimentés)

  • Il est possible de redescendre à Gavarnie par l'estive du plateau d'Alans (début du sentier balisé en jaune, 50 m au-dessus du refuge, sur la gauche). Sous la cabane d'Alans, bien suivre les pierres plantées dans les pelouses pour rallier l'entrée de l'ultime sentier forestier.

 

Départ : Office de tourisme, Gavarnie
Arrivée : Office de tourisme, Gavarnie
Communes traversées : Gavarnie-Gèdre

Profil altimétrique


Recommandations

- Parc national des Pyrénées :
Une partie de l'itinéraire se trouve en zone-cœur du Parc national, les chiens y sont interdits.
> En savoir plus.

- Difficultés :
Pour randonneurs réguliers ou occasionnels, familles actives avec enfants assez endurants.


Lieux de renseignement

Bureau d'Information Touristique de Gavarnie

Le village, 65120 GAVARNIE

https://www.valleesdegavarnie.com/ete/ma-destination/gavarnie-gedre

infotourisme@valleesdegavarnie.com

+33 (0)5 62 92 49 10

En savoir plus

Transport

Ligne de bus estivale Tarbes > Lourdes > Pierrefitte > Gavarnie
Les bus circulent de mi-juin à fin-août :
> Horaires


Accès routiers et parkings

Depuis la vallée d'Argelès-Gazost, remonter la vallée du gave de Pau par la D 921, via Luz-Saint-Sauveur et Gèdre, jusqu'à Gavarnie. Parkings payants indiqués à l'entrée du village.

 

Stationnement :

Parking à l'entrée du village, Gavarnie (payants de mai à octobre)

Accessibilité

Départ accessible en transports publics
Numéro de secours :
114

Source

Topo-guide « Lacs et sommets du Pays toy à pied® »

Signaler un problème ou une erreur

Vous avez repéré une erreur sur cette page ou constaté un problème lors de votre randonnée, signalez-les nous ici :